Weezevent, une billetterie sur mesure en ligne

Weezevent s’implante à Montréal. Le logiciel de billetterie et d’inscription en ligne mis au point par son équipe est un succès, comme nous l’explique Pierre-Henri Deballon, son PDG.

JPEGQuel service allez-vous proposer proposer ?

Weezevent va proposer une solution de billetterie et d’inscription en ligne aux organisateurs d’événements canadiens. C’est une solution en self-service qui ne demande aucune compétence technique à l’organisateur et qui peut se paramétrer instantanément, y compris le module bancaire que nous intégrons directement dans notre outil. Avec ce logiciel en ligne, nous visons aussi bien des petits organisateurs d’événements (nous en comptons plus de 36 000 à date) que des organisateurs de grosses productions comme le Festival Juste pour Rire par exemple qui est déjà client de notre offre.

Autour de ce service qui permet de vendre des billets ou de gérer des inscriptions en ligne, nous proposons également toute une palette d’outils de vente sur place et de contrôle d’accès via des applications mobiles et aussi sur tablettes.

Au dernier pointage, vous avancez le chiffre de 10 millions de billets vendus. Qu’est-ce qui fait votre succès ?

Nous venons et sommes toujours dans l’organisation événementielle, nous avons d’ailleurs créé ce produit pour répondre à notre propre besoin. En effet nous avions constaté que d’autres organisateurs rencontraient les mêmes difficultés pour vendre des billets en ligne ou gérer simplement les inscriptions en ligne de leurs événements. Par conséquent notre produit était en phase avec les attentes du marché et nous avons su garder nos organisateurs d’événements au centre de nos décisions en matière de développement produit.

On peut aussi expliquer notre succès par l’engagement et l’investissement que nous mettons pour traiter aussi bien de tous petits événements que des productions internationales. Aussi avec le service client, nous tâchons chaque jour d’être le meilleur appui possible pour les organisateurs, que ce soit dans le paramétrage en amont de leur événements, ou en cas de crise via une astreinte ouverte toute l’année !

D’autre part, la société innove beaucoup avec près de la moitié de l’équipe qui est aujourd’hui consacrée au développement de la plateforme. Nous avons d’ailleurs été récompensé en France par le Grand Prix de l’Innovation de la mairie de Paris. Cette stratégie nous permet de rester en haut de la vague et de se différencier fortement de nos concurrents, car il ne faut pas l’oublier nous sommes dans un business technologique.

Le marché québécois offre-il des particularités par rapport à vos autres marchés ?

Indéniablement, le marché québécois a été l’un des marchés où notre service a connu la plus forte croissance naturelle, c’est à dire sans équipe sur place. La langue a beaucoup joué et également une proximité affective entre Québec et la France. A cela s’ajoute le fait que beaucoup de liens existent dans l’univers de la musique entre la France et le Québec, ce qui compte beaucoup quand la musique représente près de 40% des événements utilisés par notre solution. Cela s’est matérialisé par des recommandations transatlantiques entre organisateurs de festivals québecois et français. D’ailleurs certains clients français nous ont connu grâce à des québécois...

Maintenant, nous avons aussi fait un effort d’adaptation pour parler de courriels et non de mails, pour intégrer la TPS/TVQ en lieu et place de notre TVA...

Parmi vos toutes premières opérations, vous allez mettre à la disposition des autorités françaises votre technologie de gestion événementielle pour l’organisation de la visite au Québec du Président de la République. Une première pour vous ?

C’est effectivement une première dont nous sommes assez fiers. Par le passé, nous avions déjà été utilisé par des Ministères en France mais jamais par des ambassades ou des consulats. C’est donc un petit cocorico qui correspond à l’ouverture d’une filiale canadienne de Weezevent basée à Montréal.

Dernière modification : 30/03/2016

Haut de page