Organisation de l’enseignement supérieur au Québec (3)

Troisième volet de notre étude consacrée à la découverte de l’enseignement supérieur au Québec, concernant la coopération existante entre les établissements d’enseignement supérieur québécois et français.

JPEGLes universités francophones ont multiplié les accords de partenariats en matière d’enseignement et de recherche, principalement avec des établissements français. Ces accords portent sur des mobilités étudiantes, des formations conjointes et des projets de recherche sur des thématiques de plus en plus précises. Les universités privilégient les échanges dans le cadre d’accords inter-universitaires bilatéraux.

Répartition des étudiants étrangers selon l’établissement universitaire et le niveau d’études (automne 2010) :

PDF - 7.5 ko

Depuis 2008, le nombre d’étudiants français augmente de plus de 10% par année. A l’automne 2010, on comptait 8798 étudiants français inscrits dans les universités québécoises, mais on en comptait aussi 1377 dans les CEGEP.

Il est à noter que presque toutes les universités québécoises disposent d’une antenne permanente en France. Toutes leurs activités de promotion et d’information sont disponibles sur un site internet www.etudierauquebec.fr

Etudiants québécois en France

Chaque année, environ un millier d’étudiants québécois boursiers ou non présente une demande de visa pour des études en France.

Doctorants en cotutelle de thèse

2 911 thèses en cotutelle France-Québec ont été soutenues ou sont en cours pour la période 2001/2010.
Parmi les docteurs ou doctorants en cotutelle, 1506 sont québécois (52%) et 1405 sont français (48%) ; les québécois sont devenus majoritaires après 2004.
Le nombre de nouvelles inscriptions en cotutelle augmente régulièrement chaque année, passant de 236 en 2001 à 428 en 2010.

Tableau des flux de cotutelles, dans les deux sens, depuis l’année universitaire 2001/2002 :

PDF - 7 ko

Comparaison avec les autres nationalités

Le Québec est la province du Canada qui accueille le plus grand nombre d’étudiants étrangers et souhaite en attirer encore plus.

A l’automne 2010, sur les 26 191 étudiants étrangers, soit 9,8% de la population étudiante, 8 798 venaient de France (6 415 en 2006), 2 807 des Etats-Unis, 1 623 de Chine, 1 001 du Maroc, 772 d’Iran.

Répartition des étudiants étrangers dans les universités du Québec, selon niveau d’études (automne 2010) :

PDF - 4.8 ko

Dans les deux universités francophones de Montréal, les étudiants français représentent près de 50 % des étudiants étrangers. Entre 2008 et 2010, le nombre d’étudiants étrangers au Québec a augmenté de 3700, dont 1800 nouveaux français : la proportion des français est donc en augmentation.

Dernière modification : 12/06/2013

Haut de page