Le WAQ prend de l’ampleur et accueille toujours plus de Français

A l’occasion de la 5ème édition du Web à Québec, nous donnons la parole à Carl-Frédéric De Celles, Président et cofondateur de Québec Numérique et Président-Directeur général de iXMédia.

Qu’est-ce que le WAQ ?

PNGLe Web a Québec est un événement mis en place, il y a cinq ans, pour faire converger les acteurs du « web » au Québec autour de l’idée que symbolise cette toile (le « web ») au sens très large du terme. Inspiré par la force de cet écosystème naissant (à Québec), au fil des dernières années, l’organisation du WAQ s’est donné une mission plus large et s’est rebaptisé Québec Numérique, pour animer et faire rayonner cet écosystème.

Après cinq ans, l’événement Web à Québec est aujourd’hui le principal événement du genre à l’est du Canada, et grâce à des partenariats dynamiques (notamment avec l’événement Pixel Média (s’adressant aux intervenants des arts numériques et du divertissement interactif)), il regroupera plus de 1000 participants les 18, 19 et 20 mars prochain, dont plus de 60 Européens venus de France et de Belgique !

Que pouvez-vous dire de la présence internationale en générale et française en particulier ?

À cette époque où l’on abuse du mot écosystème, on ne peut pas imaginer faire se développer l’énergie d’une ville ou d’une région en vase clos. Les échanges internationaux sont donc au coeur de la mission de Québec Numérique qui a tissé au cours des trois dernières années des coopérations fructueuses avec des partenaires multiplicateurs, dont le FFQCD, le Consulat de France à Québec, le Ministère des Relations internationales du Québec et l’LOFQJ.

Ces partenariats ont permis de multiplier les échanges et les rencontres entre les écosystèmes (notamment avec Rennes et Bordeaux, mais également avec Namur, Lyons, Nantes et Paris). Nous jugeons essentiel de faire se rencontrer les acteurs des diverses communautés, là où se forment les complicités, les inspirations et les nouveaux projets. Un travail qui se fait en lien direct avec les acteurs du développement économique qui nous soutiennent également (Québec International, Ministère de l’Économie et la Ville de Québec).

JPEG

L’équipe du WAQ 2014

Quelle est la teneur des liens qui unissent la France et le Québec dans le domaine de l’économie numérique ?

Nous partageons tous les mêmes défis économiques et surtout une langue commune, mais pouvons compter sur des leviers uniques s’inspirant de nos cultures européennes et nord-américaines. Malgré la grande vélocité de l’information, nos rencontres dans le réel témoignent du riche apport des connexions humaines. On l’a souvent dit, l’économie numérique est une économie où le partage est synonyme de création de richesses. Au-delà du traditionnel développement économique, nous croyons que l’avenir repose sur les rencontres, l’écoute et le partage entre les gens qui « font » cette révolution numérique au quotidien.

Le travail accompli par Québec Numériqueet le WAQ au cours des trois dernières années témoigne de la richesse de cet avenir.

Dernière modification : 30/03/2016

Haut de page