"L’économie, l’innovation et la recherche au cœur de cette visite"

Christine St-Pierre, Ministre des Relations internationales et de la Francophonie, évoque pour nous ce que représente pour le Québec la visite du Président de la République.

Christine St-Pierre, Ministre des Relations internationales et de la Francophonie - JPEGQuelle importance revêt, pour le Québec, la visite du Président de la République française ?

Il s’agit d’une visite historique qui témoigne de la richesse des liens créés par l’histoire ainsi que par l’intérêt mutuel que nourrissent nos deux sociétés. C’est un honneur qui rejaillit tout à la fois sur nos institutions, mais aussi sur la société québécoise, qui partage des liens sans pareil avec la société française, dans toutes les sphères d’activité.

Quels seront les principaux thèmes que vous entendez évoquer pendant cette visite ?

Nous plaçons l’économie, l’innovation et la recherche au cœur de cette visite. Il faut noter qu’elle se déroule au moment où le Québec met en œuvre d’importants chantiers, comme le Plan Nord et la Stratégie maritime, dont l’apport de la France, sur le plan de la recherche notamment, nous apparait des plus prometteurs.

Nous allons célébrer l’an prochain les 50 ans de la première entente signée entre la France et le Québec, qui concernait le domaine de l’éducation. Nous venons de signer la 124ème à l’occasion de l’exposition du Traité de Paris à Québec. Comment se portent les relations entre la France et le Québec ?

On peut dire qu’elles portent à la fois marque de la maturité et celle de l’innovation. Les Universités et Centres de recherche du Québec et de la France ont mis en place toute une série de nouveaux instruments pour accroitre la coopération scientifique. Juste ces dernières semaines et aussi au cours de la visite du Président plus d’une douzaine de nouvelles ententes et partenariats interuniversitaires seront signés.

Quel regard portez-vous sur l’avenir ?

Il va de soi que nous partageons avec la France des liens économiques, culturels et institutionnels très riches. Mais également une vision commune sur certains enjeux qui touchent nos sociétés. Je pense ici à l’environnement, en particulier la lutte contre les changements climatiques, mais aussi à la Francophonie. En outre, l’accord économique et commercial global Canada-Union européenne laisse entrevoir une occasion unique de raffermir nos liens économiques et d’intensifier nos collaboration en matière de recherche et d’innovation.

Dernière modification : 30/03/2016

Haut de page