Igloofest, du 12 au 28 janvier, à Montréal (12 janvier 2012)

PNGLes 12-13-14, 19-20-21 et 26-27-28 janvier 2012, vous êtes invités à la 6ième édition à l’Igloofest sur les Quaid, sur le Quai Jacques-Cartier à Montréal. Pendant 9 soirées, vous serez propulsés au royaume de l’igloo, où les meilleurs artistes de la scène électronique vous feront danser jusqu’au bout de la nuit.

Au programme, une scénographie architecturale unique et percutante, un désopilant concours d’habit de neige « une pièce », et une ambiance électrisante qui ne manquera pas de générer les soirées les plus chaudes de l’hiver !!!

Du côté des artistes français, le festival de l’hiver reçoit :

- Le 14, Bambounou : Non, il n’a pas été élevé par des tigres, mais il porte en lui tous les mystères du monde sauvage. Bambounou a surgi sur la scène électronique comme une tempête dans un désert, créant sa musique de manière compulsive et étonnante. Avec des rythmes pouvant faire apparaître un oasis en plein cœur du Sahara, ce shaman a séduit les habitants de la jungle électronique, de Sinden à SP Thermal Team. Il produit des pièces comme on jette des sorts : il peut ensorceler n’importe qui, incluant toi.

- French fries : À l’âge de 14 ans, il était DJ résident au club La Favela Chic. À 16 ans, il sortait son premier release. Aujourd’hui, French Fries a atteint l’âge légal et tout comme ses ancêtres Incas, tout ce qu’il touche se transforme en or. À 18 ans, son E.P. ARMA a figuré sur une tonne de playlists partout à travers le monde, grâce notamment à Sinden, Crookers, Brodinski et A-Trak. Il a été nommé artiste révélation par le WMC 2010, et l’énorme succès de sa pièce « Senta » lui a pavé le chemin vers les DJ sets d’artistes se produisant sous le soleil de Miami. Parallèlement, French Fries a prêté ses talents de remixeur à Pony Pony Run Run, We Have Band, Bart-B More et Mixpack Records.

JPEG- Le 19, Terence Fixmer : Terence Fixmer est l’une des figures les plus connues de la scène techno française. Apportant un son obscur et atmosphérique aux mythiques planchers de danse de Berlin - la Mecque du techno - et du Rex Club de Paris, il est aussi à l’aise dans les clubs que dans les festivals techno les plus authentiques. De nouveaux remixes pour Niederflur, Traversable Wormhole et Brendon Moeller paraîtront au cours des prochains mois, et un nouvel EP sur le label Turbo (Tiga) est prévu pour novembre 2011.

- Le 20, Smokey Joe & The Kid : association d’un parrain de la mafia musicale bordelaise avec le Parisien The Kid (aka Senbeï), gamin insolent passé maître dans l’art du turntablism. Un concept basé sur l’esthétique gangster des années 30, entraîné par des remixes et des compositions originales dans la veine electro/hip-hop/swing. Individuellement ou ensemble, Smokey Joe et The Kid ont partagé la scène avec Chinese Man, Caravan Palace, Dj Krush, Bonobo et plusieurs autres. Dire que leurs représentations sont énergiques et délurées serait un euphémisme. Alors autant ne pas contrarier le duo, car c’est Smokey Joe qui le dit : « Le premier qui moufte j’lui colle un remix dans l’buffet ! ». Vous ne direz pas qu’on ne vous avait pas prévenu…

- Tha new Team : Tha New Team, c’est Dj iRaize, Senbeï et Youthstar. Dj iRaize et Senbeï n’en sont pas à leurs débuts avec Tha New Team. iRaize étant la moitié du surprenant duo Tha Trickaz, et Senbeï l’un des DJ/producteur les plus productifs de Banzaï Lab, cette nouvelle équipe est formée sur de solides bases. Derrière leurs masques et désormais accompagnés de Youthstar (ex Dirtyphonics), Tha New Team présente une musique variée et puissante, voyageant entre les mondes du hip hop, du dubstep et de l’électro.

- Le 21, Sébastien Leger : Émergent de la culture techno française, Sébastien Léger contribue à la riche histoire musicale de Détroit et de Chicago avec une détermination tranquille. Ses habiletés musicales découlent d’une formation classique, celle-ci ne constituant qu’une partie de son parcours. Dès le début de sa carrière, Léger se tourne vers l’autre côté de l’Atlantique afin d’alimenter ses projets, en s’inspirant du travail d’Underground Resistance, de Derrick May et de Juan Atkins. Fort de son approche cohérente, il demeure un avant-gardiste de l’EDM (Electronic Dance Music) et partage ses créations dans les endroits où les particules de musique dance sont les plus étincelantes... Bonne nouvelle pour nous : après avoir livré une performance survoltée au Piknic cet été, il a choisi de venir explorer l’Igloofest !

http://www.igloofest.ca/fr/

Dernière modification : 18/01/2012

Haut de page