Échange artistique entre le Nunavik et la France

JPEG
Accueil de la ministre Hélène David par Nicolas Bourriaud, directeur de l’École des Beaux Arts de Paris

Paris et Québec ont conclu une entente portant sur l’échange de résidences d’artistes en arts visuels entre le Nunavik et la France. Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) et le Consulat général de France à Québec sont les partenaires principaux de ce projet qui bénéficie également de la collaboration de l’Institut culturel Avataq et de l’Administration régionale Kativik. L’entente, qui a été signée en présence de la ministre, est valide pour une année et renouvelable. Cette annonce a été faite en marge de la mission en France du premier ministre.

« C’est la première fois que nous soutenons un projet artistique entre le territoire du Nunavik et la France. Cette résidence croisée permettra des échanges riches et fructueux entre de jeunes artistes, dès cette année. C’est une occasion unique d’instaurer un dialogue entre les cultures. Nous espérons que cette première initiative sera le début d’une longue collaboration », a ajouté Nicolas Chibaeff, consul général de France à Québec.

« Je me réjouis de cette nouvelle entente qui permettra à des créateurs québécois d’effectuer une résidence dans une école de renommée mondiale, en plus de mettre en valeur et de faire connaître le potentiel culturel du Nord-du-Québec à des artistes français. Une fois de plus, les liens d’amitié étroits qui unissent le Québec et la France donnent lieu à un emballant projet dans le domaine des arts », a mentionné la ministre David.

« Lors de ces résidences croisées, les créateurs inuits et français vivront une expérience exceptionnelle et dépaysante. Ils pourront à la fois transmettre leur savoir-faire, découvrir de nouvelles techniques et développer leur démarche artistique dans un milieu qui sera, pour chacun, extraordinaire et stimulant. Je suis heureux de notre collaboration avec la nation inuite du Nunavik à qui nous offrons, depuis six ans maintenant, un programme de soutien financier destiné aux artistes et aux écrivains professionnels du Nord-du-Québec », a souligné Stéphan La Roche, président-directeur général du CALQ.

Ce projet d’échanges permettra, dès l’automne 2015, à trois artistes français de l’ENSBA d’effectuer une résidence dans le Grand Nord québécois, à Inukjuak, au sein d’une population qui possède une culture fascinante et un art riche en créativité. En contrepartie, deux artistes inuits seront accueillis en résidence de création à l’ENSBA, célèbre école d’art tricentenaire renommée pour son enseignement de haut niveau et son esprit de liberté et d’imagination remettant en question les normes et les codes de son temps.

Dernière modification : 30/03/2016

Haut de page