Déplacement du garde des Sceaux, ministre de la Justice, à Montréal et à Wakefield

Lors de son déplacement au Canada, Jean-Jacques Urvoas a eu des échanges d’expérience sur la prévention de la radicalisation, la réinsertion et le milieu pénitentiaire

JPEGVendredi 17 juin 2016, le Garde des Sceaux a visité le laboratoire de Cyberjustice de l’université de Montréal. Lieu unique au monde, c’est une cour virtuelle d’avant-garde où sont confrontées les technologies de l’information dans le domaine de l’administration de la justice. Le laboratoire développe une panoplie d’outils destinés à faciliter la médiation, l’arbitrage et la gestion des différends judiciaires et extrajudiciaires.

Le Garde des Sceaux a débuté la journée du 20 juin par un petit-déjeuner de travail avec des juges de la Cour du Québec et de la Cour municipale de Montréal. Les sujets de discussion ont porté sur l’organisation de la justice au Québec, les conditions d’exercice des magistrats, les moyens nouveaux mis à disposition de la justice, ainsi que la coopération franco-québécoise et les initiatives en matière de santé mentale.

JPEGLa prévention de la radicalisation a été au centre de la visite du ministre. A ce titre, le ministre a visité le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV) ouvert en mars 2015 à l’initiative de la Ville de Montréal. Il bénéficie de financements municipaux et provinciaux.

JPEG A l’Hôtel de Ville de Montréal, le ministre de la Justice a eu un échange avec le maire Denis Coderre, notamment le vivre ensemble et l’organisation de la police municipale de Montréal (SPVM).

L’entretien à Wakefield avec la ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, a porté sur la simplification de la justice au quotidien, la reconnaissance des personnes œuvrant pour l’amélioration de la justice et la lutte contre la radicalisation.

Le Garde des Sceaux a par ailleurs visité le centre pénitentiaire d’Archambault au Québec.

Dernière modification : 23/06/2016

Haut de page