Charlotte Delbo, résistante et femme de lettres

À l’occasion du centenaire de sa naissance, le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal et la Librairie Olivieri rendent hommage à Charlotte Delbo. Rencontre-discussion en présence de Violaine Gelly, biographe de Charlotte Delbo et rédactrice en chef de Psychologies magazine, animée par Catherine Mavrikakis, écrivaine et professeure de littérature à l’Université de Montréal, autour de l’œuvre littéraire de la résistante et femme de lettres française le 30 octobre à 19h à la librairie Olivieri (5219 Chemin de la Côte-des-Neiges Montréal, QC H3T 1Y1, Canada).

JPEGSecrétaire de Louis Jouvet, résistante communiste jusqu’à son arrestation par la police française en 1942, déportée dans le seul convoi de prisonnières politiques jamais envoyé à Auschwitz, parmi 230 femmes dont seules 49 reviendront après 27 mois de captivité.
À ses codétenues, Charlotte Delbo fait la promesse de parler, elle jure d’être la voix qui témoignera de la solidarité qui a uni ces femmes, du courage et de l’humanité qui lui ont permis de survenir.

Six mois après son retour des camps, elle rédige Aucun de nous ne reviendra, qu’elle ne proposera à un éditeur que 20 ans plus tard. Il s’agit du premier tome de la trilogie Auschwitz et après et la renaissance d’une écrivaine qui ne cessera alors d’écrire, composant une œuvre poétique et théâtrale dense, étudiée à l’équivalent d’un Primo Levi aux États-Unis.

La vie de Charlotte Delbo témoigne de la reconstruction d’un être après Auschwitz, ses écrits reflètent le regard qu’elle porte sur l’expérience concentrationnaire, la résistance aux oppressions et la place des femmes dans ces combats et leurs mémoires.

Le 30 octobre à 19h à la librairie Olivieri

5219 Chemin de la Côte-des-Neiges

Montréal

Réservation obligatoire au 514-739-3639

Dernière modification : 10/03/2016

Haut de page